we sign it - Non au déménagement de l’Institut de Cancérologie René Gauducheau

Non au déménagement de l’Institut de Cancérologie René Gauducheau

NON au déménagement de l’Institut de Cancérologie René Gauducheau vers l'ile de Nantes

 

Il a été décidé entre les instances locales et l’État d’implanter le CHU sur l’île de Nantes (emplacement actuel du M.I.N. sur la rive droite du bras de PIRMIL) regroupant ainsi le CHU Nord Loire et Sud Loire. Dans ce projet est également concerné l’ICO (Institut de Cancérologie de l’Ouest) René Gauducheau.

Nous pensons que ce projet, loin d’être un déménagement basé sur la volonté de délivrer un service d’excellence aux patients et à la communauté, est en réalité motivé par des raisons politiques et d’urbanisation.

En déménageant l’Institut René Gauducheau risque de perdre sa philosophie, son identité, sa qualité environnementale et une partie de ses compétences.

Dénonçons le coût exubérant alors que le présent bâtiment, récemment amélioré, restera fonctionnel à l’heure du déménagement. Les coûts engendrés seront donc doubles avec prêts sur l’ancien et le nouveau bâtiment, mettant ainsi en péril le principe le plus fondamental de l’Institut : le soin des patients. Car sans argent le centre deviendra alors vulnérable financièrement. Soulignons également qu’un tel déséquilibre financier aura des répercussions néfastes sur le site angevin, Paul Papin, de l’ICO.

Et c’est bien l’accès des patients aux derniers traitements et technologies anticancéreuses dont les prix sont extrêmement lourds qui seront sacrifiés. Sans oublier l’impact sur les soins de supports, le personnel, et sur la qualité du Pôle de Recherche qui sera démantelé du reste du centre.

La situation géographique exceptionnelle de l’ICO René Gauducheau en fait aujourd’hui l’un des centres les mieux desservi permettant ainsi à tout le grand ouest d’y accéder. Niché dans un écrin de verdure, c’est un havre de paix pour les patients et leur entourage qui y passent de nombreuses heures.

Sur l’île de Nantes, l‘Institut devient impossible à accéder en voiture, avec peu de parking en pleine zone urbaine. Quel patient souhaite emprunter les transports en communs après une séance de chimiothérapie ?

Le nord Loire se verra également privé du seul centre offrant le tiers payant sans dépassement d’honoraire, favorisant ainsi l’expansion des soins et cliniques privés, dont la motivation financière n’est plus à prouver.

De façon plus primordiale, en déménageant vers le centre-ville, l’Institut Gauducheau perd son identité unique qui place l’humain au cœur de ses préoccupations sanitaires et philosophiques.

Ce qui signifie la disparition de l’indépendance de l’ICO et tous les patients fréquentant le centre savent combien la qualité des soins reçus y est exceptionnelle.

Nous usagers et patients de l’ICO René Gauducheau voulons être accueilli dans un pôle de santé et de Recherche d’excellence, au cadre exceptionnel, facile d’accès et dans un centre financièrement viable. Nous souhaitons continuer à nous faire soigner au Centre René Gauducheau à St Herblain et nous nous opposons donc, à son transfert vers l’île de Nantes qui est une aberration logistique, financière et humaine.

Soutenez notre démarche en signant notre pétition.

Le Collectif des Usagers du Centre René Gauducheau (CUCRG)

Pour adhérer au Collectif des Usagers du Centre René Gauducheau :

Le Collectif des Usagers du Centre René Gauducheau

Le Fraiche Pasquier

44220 Coueron

 collectifgauducheau@laposte.net

helloasso.com « Collectif des Usagers du Centre René Gauducheau »

Facebook

@collectifgauducheau

 

 

Signer

Diffusez auprès de votre entourage